Don d’ovules

La stérilité, qui peut être due à différentes raisons, n'est pas aujourd'hui une fatalité pour une femme. De nos jours, grâce aux progrès médicaux, de nombreuses femmes ont la possibilité de concevoir, mettre en terme et donner naissance à un bébé en bonne santé.

Des ovules de donneuse  sont utilisés dans des traitements qui sont relativement chers. Ce prix est justifié, comme la sélection rigoureuse de donneuses, leur examen médical et la rétribution ultérieure des donneuses. Une telle procédure compliquée pour la fécondation in vitro en utilisant des ovules donnés permet à de nombreux couples d'avoir des enfants. Selon de nombreuses études, la probabilité de grossesse dans un programme avec des ovules donnés est de 60-65%.

Aujourd'hui, la technologie moderne peut garder l'ovule à son point de congélation rapide. A l'avenir une banque d'ovules sera mise en place  pour les garder pendant une longue période, réaliser une mise sous quarantaine pour six mois afin d'examiner plus attentivement la donneuse en  cas d'infection.
Les femmes ayant les pathologies suivantes ont recourt cette méthode de fertilisation
- Ne pas avoir d'ovaires (depuis la naissance ou après chirurgie);

                - Ne pas avoir d'appendices de l'utérus;
                - Syndrome de terminaison prématurée de la fonction ovarienne;
                - Pas d'ovules à cause de la ménopause;
                - Dans le cas où la stimulation hormonale est contre-indiquée;
                - Dans le cas de graves maladies génétiques;
                - Après plusieurs tentatives sans succès de FIV

Les contre-indications pour le transfert d’ovules d’une donneuse  sont similaires à celles de la FIV, notamment:

- maladies organiques ou psychiques;
- malformations congénitales, dans lesquelles l'implantation de l'embryon n’est pas possible et il n'est pas démontré que l'enfant peut être porté à terme;
- néoplasmes dans  l'ovaire ou dans l'utérus;
- cancer;
- inflammation aiguë des organes reproducteurs.

Qui peut devenir donneuse d’ovule? L'anonymat est garanti. Pour le don on peut utiliser des ovules de femmes de 20 à 35 ans qui ont accouché d'enfants en bonne santé. Ces femmes peuvent aussi ne pas prévoir la naissance d'enfants suivants. La femme ne doit pas avoir de maladies héréditaires ou des malformations. Avant le prélèvement d’ovule, cette femme doit subir un examen médical (médecin général, psychiatre, généticien), passer le test du SIDA et des maladies sexuellement transmissibles. Elle doit signer un document stipulant qu’elle n’aura pas de droits sur l'enfant.

L'ensemble du processus de fécondation utilisant les ovules d'une donneuse est réalisé en plusieurs étapes. Nous en présentons un schéma simple :


- Sélection et examen de la donneuse;
- Stimulation de la production d'ovules chez la donneuse à l’aide d'hormones.  Une synchronisation des cycles est effectuée entre la patiente et la donneuse. Comme cette simulation comporte un risque, les femmes qui sont prises comme donneuses ne planifient plus d'accoucher ;
-Collecte des ovules sous anesthésie générale. L'extraction se fait avec une piqûre au travers de la paroi abdominale ou du vagin;
- L'ovule est fécondé avec le sperme de mari de la patiente;
- L'embryon résultant est transplanté dans l'utérus de la patiente après  3 ou 5 jours;
- La croissance et le développement de l'embryon sont contrôlés.